vendredi 24 mai 2013

Le courage

Parler du courage c'est aussi aborder la peur.
Comme le yin et le yang, peur et courage ont un lien.
Quand la peur paralyse et réveille le froid en nous, le courage est chaud et nous remet en mouvement. Alors même que tous deux logent dans notre énergie rénale, siège aussi de notre énergie vitale ; la vie et la force en nous.

Mettre en mouvement car oser. Le courage c'est oser. Oser dire, oser faire ... oser dépasser ses limites. Il n'est de meilleur sportif que celui qui cherche avant tout à se dépasser lui même.
Pour oser il faut aussi le décider : encore l'énergie rénale. Celle de la volonté.
Pour les puristes : l'énergie qui guide la prise de décision est plutôt venue du foie et de la vésicule, c'est l'énergie ascendante de la colère. Mais de celle ci nous avons déjà parlé lors d'un précédent post !
Alors le courage vient du plus profond de nous. Il est de cette force qui naît de notre cerveau "primitif", de nos émotions et de nos sens, par conséquence.

Par conséquence d'une souffrance ? D'un manque ? Ou plutôt d'une plénitude : trop de trop ... Et on traîne son boulet. Le froid de la peur nous bloque et on est vite las de ne pouvoir se détacher de la pression, des tensions (sociales, familiales, etc ...)

Alors osons !
Osons dire stop à la souffrance infligée : courage !
Osons dire ce que l'on ressent : courage !
Osons agir pour notre propre bien-être : courage !

Osons grandir et nous épanouir :

... "C'est moi l'oisillon qui regarde la vie...
La terre est en bas, tout en bas,
Et moi, je suis si haut, trop haut...
Mais je suis aussi gros, trop gros
Pour ce petit nid plus très en état.
C'est moi l'oisillon qui regarde la vie...
Alors j'inspire, je ferme les yeux
Et je plonge dans l'immensité...
Là, je découvre sa grande beauté
Et je m'éveille peu à peu.
C'est moi l'oisillon qui a choisi la vie..."

Et c'est avec fierté, confiance et espoir que nous pouvons dire : OUIIII je l'ai fait !
Qui n'a jamais essayé, échoué, ne peut savourer sa victoire.
Se relever du combat c'est le courage de recommencer, de persévérer.

Yin et yang, force et subtilité. La force yang du courage chevaleresque et la subtilité yin du courage maternel. Des images si belles qui guident les enfants en nous vers de beaux gestes. Accompagnons les courageux :
Jade qui a très peur des soins dentaires, mais, encouragée par la main chaude et ferme de sa maman près d'elle, laisse avec confiance la dentiste faire son travail.
Maman qui quitte son pays, ses amis, et s'en va loin des dogmes pour offrir à ses enfants la chance de pouvoir choisir leur avenir.
Les voisins qui consolent cet ami dans le deuil.
Je les connais ... vous aussi ... ce sont de vrais gens avec de vrais sentiments et un vrai talent pour donner du courage. On a tous cela en nous. Soyons courageux ensemble.

Nourrissons nos peurs de chaleur humaine pour transformer la solitude glacée en courage qui fait lever les corps et les coeurs.

Aude


mardi 7 mai 2013

expression corporelle ... naturelle.

C'est décidé je me mets au sport ...
Mais pour me motiver, il faut une discipline qui "me parle". Alors viva la zumba !
J'aime la musique, j'aime bouger en musique et les rythmes latins sont si ... sensuels ! Faire du sport et prendre du plaisir : c'est parfait pour moi.

La musique et le chant font partie de mon univers culturel. Dire en chanson, bouger en musique, c'est exprimer des émotions, se lâcher :
Chanter "à tue tête" ; faire taire la petite voix de nos pensées, de notre raison. Etre simplement ce qu'on sent et le laisser sortir.
Danser "à corps perdu" ; ne pas y penser, ne pas juger, laisser son corps se perdre dans le plaisir de se laisser aller.
C'est aussi donner de soi dans son expression, mettre du sens et même de la sensualité (expression de nos sens). Dire ou danser tout fort ce qu'on ressent au fond permet aussi de se rendre compte qu'on n'est pas seul, d'autres dansent et chantent avec nous.

C'est une énergie ascendante qui nous nourrit, nous permet de relâcher la pression, les tensions. Nous sommes nous mêmes et à notre place ici et maintenant.
Quand on peut "laisser sortir", on se libère, on s'allège et on fait vivre en soi et autour de soi ses émotions. Corps et mental se libèrent car l'énergie circule sans contraintes.
On laisse tomber la carapace, cette nébuleuse soigneusement créée au fil des années pour, croit-on, nous protéger, mais qui masque notre vraie personnalité aux yeux des autres.
Finalement, on vaut tous la peine d'être connus !

Alors pour moi, danse et fitness, et bien sûr continuer à chanter sous la douche ... et dans la voiture !
Et pour vous, expression corporelle, expression artistique ? Comment vous lâchez vous ?
Etes vous toujours vous mêmes ?
Osez vous être vous mêmes ?
Le bien être passe aussi par ces outils qui nous permettent de mieux nous connaitre et d'exprimer notre vraie personnalité, toujours ...

Aude